Bienvenue au comité de la jupe



Le penseur de Rodin, par Orizuka

Ce comité de quinze personnes, treize femmes et deux hommes, est né à la suite des paroles de Monseigneur André Vingt-Trois sur Radio Notre Dame le 6 novembre 2008. (voir archives, pour la genèse et le détail de notre plainte au Tribunal ecclésiastique de Paris).

Soyons sérieux, on ne dit pas de telles énormités par hasard, ni pour dire exactement le contraire de ce qu'on pense, comme le répète sans convaincre le cardinal.
Si de telles paroles jaillissent, c'est qu'on avait oublié de refermer la porte de son inconscient et qu'elles se sont échappées, les coquines!
Et voilà la vérité : jupe = rien dans la tête.

Les femmes dans l'Eglise, en effet, ne sont pas traitées comme il serait normal qu'elles le soient, à notre époque. Et à cause de cela, et de bien d'autres signes qui, tous, manifestent le refus de l'Eglise de regarder la société qui l'entoure, un profond déséquilibre s'installe. Trop de tristesse dans l'Eglise aujourd'hui.... trop de souffrances, trop de distance avec le monde.

Ausi ce comité a-t-il décidé de ne pas plier bagage, une fois "l'affaire" réglée.
Nous aurons beaucoup à dire, on s'y met, mettez aussi votre grain de sel, on vous attend, hommes ou femmes. Donnez-nousvos impressions, vos expériences, vos souhaits. L'avenir de l'Eglise le mérite bien.
A vous la parole!
Anne Soupa et Christine Pedotti
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :